Toujours les archives ouvertes

Publié le par dcb14

L'intérêt des archives ouvertes ou la question du web invisible : pour qu'un article soit  visible il faut qu'il soit indexé.
L'OAI-PMH  est de plus plus pris en compte par les moteurs de recherches. D'un protocole permettant l'interopérabilité entre les documents d'open archive, le mouvement s'étendrait de plus en plus  au web visible ?
Des questions juridiques se posent.
Les règles de base du droit d'auteurs sont respectées. Un article appartient toujours à son auteur (droit moral inprescriptible). L'auteur est libre de publier son article et dispose toujours de son droit de repentir. Bref, si j'ai bien compris, déposer un article dans un dépôt d'archives ouvertes est non seulement une initiative communautaire, mais affirme également une volonté de partager la connaissance, et en plus les droits d'auteurs sont respectés ?
Le débat s'oriente maintenant sur les licences Creative Commons. Une alternative à notre belle loi DADVSI ?
Eric Varon s'interroge sur le facteur d'impact, élément de renommée pour les chercheurs. Les archives ouvertes sont désormais un autre moyen de travailler et de mettre en commun  la connaissance et la recherche. Par ailleurs, la pression des éditeurs commerciaux laisserait supposer que les chercheurs hésiteraient à publier leurs travaux dans des archives ouvertes par crainte de représailles.

Le temps passe vite. La discussion s'engage sur les projets nationaux d'archives ouvertes, et les questions sous-jacentes de coopération inter-institutionnelles... et des luttes d'influence qui s'y attachent !

Publié dans Archives ouvertes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

shop suey librarian 19/04/2006 12:10

quelles solutions ?émigrerla VIe république

Némo 19/04/2006 10:52

D'autant que le Sénat vient justement de mettre un frein à ce que les associations étaient parvenues à maintenir d'interopérabilité au sein de la DADVSI.http://linuxfr.org/2006/04/18/20688.htmlDes alternatives venue de l'idée d'open-sources ?Un appel à la résistance par la constitution d'une réserve numérique tellle qu'a décidé de la pratiqué EUCD.INFO soutenu par la FSF france (Free Software Fédération) ?http://linuxfr.org/2006/04/01/20599.htmlQuelles solutions ?PS : nous, d'ici, loin, on entend pas bien.