Intervention d'Emmanuelle Bermès sur la préservation des documents numériques

Publié le par dcb14-Boris


La conférence est dense et nous ne sommes que le matin et déjà une foule de questions nous assaillent

Quels sont les enjeux de la conservation numérique ?
Sont abordés le problème du contenu celui du problème du support (On est dans une stratégie de transfert de support permanent.), celui de l'environnement matériel : évolution du matériel, évolution des logiciels. Faire de la conservation numérique implique des contraintes  techniques. Au final l'objectif principal de la conservation réside bien dans la mise en place des moyens de diffuser de manière pérenne les documents numériques.

Un modèle d'archivage l'OAIS (ISO 14721) Open Archival Information System permet de conceptualiser l'archivage.
Ce modèle permet de définir le document électronique, ses formats et ses moyens de stockages et ses métadonnées relatives.
L'objectif du modèle : établir la responsabilité de l'information, surveiller les documents avant leur dégradation, surveiller l'intégrité des documents et organiser l'activité de conservation.

Les bibliothécaires sont-ils en face de nouveaux métiers, une réflexion en cours ?
Comment archiver le dépôt légal du web (en projet dans le loi DADVSI) : le  besoin de préciser ce qui doit être archiver est nécessaire pour rendre rationnel le dépôt légal. Cela se définit autour de crawl événementiel, une brassée de site relative à un document ?
Le sujet est vraiment complexe et j'attends avec impatience la publication de la conférence sur le blog (Ah enfin du Podcast documentaire).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

shop suey librarian 19/04/2006 11:44

En fait l'intervention ne concerne pas les archives ouvertes mais bien l'archivage des documents numériques.J'avoue que j'aurais aimé avoir plus de temps pour voir dans le détail l'OAIS.18 mois d'enssib et une demi-heure à peine sur l'OAIS.

Un participant dans la salle 19/04/2006 11:20

Est-ce bien le rôle d'une bibliothèque de conserver les différents appareils et logiciels permettant de "lire" les documents numériques ? N'est-ce pas plutôt le rôle d'un musée comme le CNAM ? La réponse : C'est une question qui se pose, de fixer la limite entre le produit industriel et le document et ses "accessoire". Pour la BnF, elle est résolue par le fait que la loi lui impose de conserver les moyens de donner accès aux documents.