Le portail, l'entrée dans l'ENT ?

Publié le par dcb14



Guillaume Hatt
(Bibliothèque universitaire de Valenciennes) insiste d'emblée sur le critère fondamental du portail documentaire : 1 SEUL ECRAN D'ACCES pour interroger à la fois le catalogue, ScienceDirect, etc... via un moteur de recherche multibases et l'intégration de toutes les sources dans un protocole standard (HTTP, Z 39.50).
Plusieurs facteurs techniques (XML, Open source, interopérabilité OAI, logique de l'Open source à l'échelle des marchés publics - il est bon d' avoir la main sur les logiciels et ne pas être soumis au bon vouloir des fournisseurs, même si ce sujet fait débat au sein de la communauté) et politiques se conjugent aujourd'hui.
Le portail documentaire de Valenciennes est une brique de l'ENT (Espace/environnement  numérique de travail) et des UNR (Université numérique régionale) et un point d'accès à toute la documentation de l'institution. L'ENT concerne à la fois les étudiants et les chercheurs.

Evolutions pour la bibliothèque : garantir l'accès à une documentation largement dématérialisée.
On passe d'une logique de DOCUMENT (collection) à une logique de SERVICE. Et tous les services doivent rentrer dans la même boîte. Il faut former les usagers, et bien sûr les personnels à cette nouvelle interface.
L'accès est aussi important en termes d'équipement, wi-fi, MIPE (Micro-portable étudiant), accès à distance. L'ordinateur portable devient un accès direct. on constate une modification du comportement des usagers. A Valenciennes, il y a beaucoup "d'enseignants-TGV" pour qui il faut faciliter l'accès en ligne. L'université prête aussi des ordinateurs aux étudiants.

Evolution du métier : nouvelle sélection et politique documentaire pour le numérique, intégration d'objets nouveaux (annales numérisés, e-books), intégration de flux externes (RSS) et de production de flux (rubrique actualités, nouvelles acquisitions, pistes de recherche...) Ce travail de production de flux nécessite une mise à jour constante. Il faut faire de la veille technologique.
Nous passons d'une logique de MAINTENANCE à une logique de GESTION DE PROJET. Il faut s'adapter aux besoins locaux car il est difficile d'implanter une solution toute faite.
L'évolutivité du projet est essentielle ainsi que le dialogue avec les acteurs (instances politiques, chercheurs, informaticiens). Compte tenu du coût (environ 250 000 euros à Valenciennes), l'université doit être associée.

Changements : l'institution n'est plus propritétaire de la documentation, elle gère davantage des tuyaux que ce qu'il y a dedans ! Il faut des compétences techniques. Le portail joue un rôle politique important à prendre en compte pour ne pas en faire une coquille vide. Enfin, ne pas oublier les besoins des usagers !!
Le portail documentaire est aussi un moyen de dialoguer avec les chercheurs.
Les efforts doivent aussi porter sur la normalisation (TEF,  norme de l'ABES pour la catalogage des thèses et LOM-Fr, norme de métadonnées pour décrire les objets pédagogiques).

Le portail est à repenser en permanence, se tourner vers les services, les usagers et créer des communautés autour de la documentation.
http//bilbio.univ-valenciennes.fr

Publié dans Portails documentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article